Imprimer la page
Rechercher *
->

Audit énergétique - Asmedia SA à Meyrin (GE)

L'audit complet d'un objet tel qu'un bâtiment industriel prend en considération tous les éléments contribuant à sa consommation d'énergie; la construction, les installations et l'activité dans le bâtiment.

L'étude est menée sur tous ces aspects afin de répartir les dépenses en énergie, pour les différents agents énergétiques. Pour chaque bâtiment, la distribution des besoins en énergie est différente. L'objectif est de mettre en évidence la meilleure approche pour une réduction de la facture énergétique, en priorisant les actions offrant un temps de retour  plus faible qui sont en général obtenues par une optimisation des réglages des installations techniques, et au comportement des usagers.

 

 

Le bâtiment, de par son année et type de construction, présente certaines caractéristiques et peut avoir des points faibles, de conception, ou provoqués par des détériorations.
Le niveau de performance des éléments de l'enveloppe du bâtiment doit être déterminé pour obtenir un modèle thermique. La visualisation par thermographie permet de mettre en évidence les ponts thermiques et détériorations. La mesure des valeurs U des parois par méthode fluxmétrique, permet de fournir des valeurs réelles pour un modèle thermique plus précis. Ceci peut notamment être utile lorsque les plans ne sont pas disponibles, et que la composition des éléments est inconnue.

 

Les installations techniques se caractérisent par leur diversité, leurs performances, et l'usage qui en est fait.
La diversité des installations techniques est étroitement liée aux besoins de l'activité et des utilisateurs. C'est l'une des différences majeures d'une industrie à une autre. Une analyse ciblée propre à chaque usage, enrichie de mesures du fonctionnement, permettra de réaliser des économies énergétiques potentiellement importantes. 

 

Le niveau de performance est d'autant plus important que l'utilisation est fréquente. Par exemple, un circulateur de système hydraulique qui est en permanence enclenché, rendra son échange pour un modèle plus performant et dimensionné au besoin rapidement rentable. Au contraire, un compresseur peu performant mais rarement sollicité représente une faible partie de la consommation.

La chaleur est fournie par un système de chauffage, à mazout, à bois ou au gaz par exemple.  La répartition des déperditions de chaleur obtenues par le modèle thermique va cibler les emplacements où l'énergie de chauffage est utilisée ou perdue.

Dans les systèmes de ventilation, se trouvent parfois des échangeurs afin de récupérer la chaleur de l'extraction d'air. Cette solution intéressante pour soutirer de la chaleur à l'air expulsé hors de l'enveloppe chauffée, présente parfois de mauvais réglages et perd de son efficacité.

 

L'utilisation d'un bâtiment et de ses installations, découle du besoin des procédés de fabrication ainsi que du comportement des utilisateurs.  Il est fréquent de voir des installations fonctionner sans réel besoin ou des automatismes mal réglés.

Il s'agit dans ce volet de l'audit, de mettre en évidence les mauvais réglages et les habitudes comportementales qui induisent une consommation superflue.

L'analyse de l'utilisation de l'éclairage en fonction de l'occupation des pièces permet de mettre en évidence l'aspect  comportemental par exemple par l'utilisation de détecteurs de présence, et d'enregisteurs photosensibles.
Les aspects faisant appel aux utilisateurs et la projection des économies financières dans le temps reste difficile, et l'on s'aperçoit souvent que la perennité de telles économies s'avère assez faible.

 

Les consommations d'électricité et de chaleur sont mesurées sur une période significative dépendant de chaque cas. L'historique des factures, permettra par exemple l'analyse des années précédentes de manière globale. La récupération des données des compteurs avec un pas de temps plus faible fournira les courbes de charges, et une information riche pour l'analyse.

Pour l'électricité, il s'agit dans le cadre de l'audit, de répartir la valeur totale de consommation par usage, et pour les composants principaux. La courbe de charge totale mesurée tel que ci-dessus, complétée des données des heures d'utilisation des installation peut être répartie pour les différents éléments d'un bâtiment. La répartition ci-dessous correspond à un état d'utilisation spécifique, tel qu'une journée en pleine activité.

repartition_electrique.jpg
repartition_electrique.jpg
courbe-charge-elect.jpg
courbe-charge-elect.jpg
flux_chaleur.jpg
flux_chaleur.jpg
dscf3047.jpg
dscf3047.jpg
dscf2941.jpg
dscf2941.jpg
Retour à la liste des références